Grandir avec son accordéon

Mes débuts à l’Accordéon chromatique

J’ai commencé l’accordéon à l’âge de 6 ans. Alors en éveil musical depuis deux années mes parents m’ont emmener à un concert de musique d’Europe de l’est. Après une petite hésitation entre violon et accordéon j’ai choisi le Piano à Bretelles.

Et voilà j’avais pris le train en marche au sein de l’association des cheminots de Rennes avec comme professeur Camille Privat et un premier instrument  que mes parents ont acheté après une période de location vente pour être certain de mon engagement. C’était un Accordéon PIGINI Peter Pan

Les progrès et mon deuxième accordéon

Lors de mon entrée en 6 ème j’ai eu la chance de pouvoir intégrer le conservatoire de Rennes en classe CHAM en lien avec le Collège Anne de Bretagne. Il m’a fallu revendre mon accordéon pour un instrument avec plus de boutons et 3 registres (Flute, Basson, Bandonéon) à la main droite. Mes professeurs m’ont conseillé le Concertino I toujours de chez PIGINI.

Mon troisième chromatique

Heureusement que les bons instruments sont recherchés et se vendent très bien.  A chaque fois il a été très facile de trouver un acheteur pour mon nouvel accordéon. Aujourd’hui j’ai 14 ans les exigences techniques ont nécessité l’acquisition d’un accordéon avec 105 Basses et des registres pour les deux mains.

Le choix n’a pas été facile mais mes professeurs et François du Piano à Bretelles m’ont bien aidé. Je suis resté fidèle à PIGINI car le son est vraiment clair et précis. J’ai donc maintenant un Prestige Junior. Vous pouvez écouter son son sur mon Medley d’Edith PIAF ci-dessous.

Du Conservatoire à la Scène (ouverte)

Depuis 4 ans, nous avons créé avec des copines un petit groupe pour faire des scène ouvertes. Il y a une violoniste , une pianiste chanteuse et deux accordéonistes. Musique d’Europe de l’Est, Variété, Jazz, Musique de films… chacune amène sont univers.

Je voulais pouvoir de temps et temps jouer debout sur scène ce qui était difficile compte tenu du poids de mon accordéon de travail aussi j’ai monté avec l’aide de mes parents un financement participatif pour disposer d’un deuxième instrument plus compact. La Boutique du Piano à Bretelles, Ouest France et de nombreuses personnes m’ont aidé.

Et voilà, maintenant je pense que je suis équipé pour un moment avec un magnifique BONIFASSI au son chaux et puissant. Il me reste à travailler et surtout à me faire plaisir en partageant toujours plus de moment de musique.

Espérant que nos chemin se croiseront

Maëlle

Mots-clefs : ,